Un peu d'histoire...


On utilise les dessous depuis très longtemps. A l'époque des Romains la lingerie existait déjà, les femmes utilisaient des vêtements en cuir pour le maintien de la poitrine. A la Renaissance les dessous font réellement leur apparition.


Avant Jésus Christ


La lingerie était peu utilisée et apparait en Grèce et dans la Rome antique. Les premières tenues sont en lin, avec un système de bandes pour s'adapter à la morphologie de chaque femme, et ainsi diminuer les formes, notamment les hanches et la poitrine qui est maintenue. Ce qui plait à ce moment là ce sont les femmes avec une poitrine peu développée et le fait de les compresser empêcherait leur croissance selon les Grecs et les médecins de l'époque.
Pour les femmes romaines, elles sont en tunique, et comme pour les femmes grecques la poitrine et les hanches doivent se faire plus discrètes. On retrouve déjà une similitude avec les maillots de bain bikini et les soutien-gorge que l'on peut trouver actuellement.
Pendant le Moyen Age
 Pendant la période du moyen Age la lingerie est ignorée, ce que l'on voit porté sur les femmes sont des tuniques de coton comprimant parfois la poitrine et descendant jusqu'aux pieds. Le moyen Age donne une impression de régression en matière de sous-vêtements.

Pendant la renaissance


 On assiste pendant la renaissance à la naissance du corset, avec les baleines pour les seins et compressant la taille. Il ne cessera ensuite d'évoluer au fur et à mesure des années.
Avant tout vu en Espagne, il se répand ensuite dans le reste de l'Europe. Le corset évoque la noblesse puis se généralise beaucoup plus tard et se voit porté par la gente plus populaire, mais dans des modèles simplifiés. Sa forme fait penser à un cone, il applatit la poitrine laissant ainsi le haut des seins en valeur et les rend plus ronds. Il comprime la taille pour l'affiner.
En ce qui concerne les premières culottes elles étaient portées par les petites filles sous leur robe. Les femmes viendront ensuite porter la culotte ne se voyant pas ne rien porter sous leur robe.
La culotte passe par plusieurs couleurs, blanc, rose puis noire avec les années, il s'agissait là d'un tricot de peau.

Pendant la monarchie absolue


Les étoffes de jupe épaisses sont la mode pendant la monarchie absolue. Pour le haut on voit toujours le corset, d'ailleurs certaines jupes bouffantes actuelles avec leur corset assorti rappellent étrangement ces tenues de l'époque. On met toujours les seins en avant et on compresse la taille pour l'affiner. On voit de plus en plus de dentelle qui est à la mode aussi bien pour les femmes que pour les hommes, sur le bas des vêtements et pour décorer les poignets.


Dans les années 1700


Le corset connait une évolution, on le trouve avec l'avant amovible, et beaucoup plus décoré sur le devant, au niveau de l'estomac. Il conserve cependant sa forme conique et son grand maintien du buste. Les vêtements de femme sont les mêmes mais la jupe se voit garnie du fameux panier pour lui donner une forme.
Les paniers ont la particularité d'être larges sur les côtés ils démarrent de la taille pour s'élargir sur toute la partie basse du corps mettant encore une fois ainsi la taille en valeur et pour donner un effet visuel d'une taille encore plus fine avec des hanches plus larges.
Ne portant pas de culotte à cette époque, certains regards indiscrets avaient lieu lors des parties de balançoires ou des chutes malencontreuses.
Le corset a pour but de donner un air fier, comprimant les cotes et redressant le dos, on le porte avec les omoplates en  arrière et il donne de ce fait un beau port de tête.
 Et pendant la révolution?
 Le corset fait une petite interruption pendant une dizaine d'années lors de la révolution.
C'est la femme mince qui plait à cette époque, elle ne doit pas avoir de formes. La jupe fait un grand retour de mode.

Pendant les années 1800


Le corset se modifie il prend dans les années 1800 une forme de sablier, comme on peut encore d'ailleurs le voir sur certains modèles de lingerie. Il sépare les seins sans plus les écraser et vient épouser les hanches, il est plus long que son prédecesseur et met toujours la taille en valeur.     
Il prend ensuite une forme de bustier puisque les bretelles disparaissent vers 1830, ses baleines deviennent alors métalliques pour être plus solides. D'autres parties métalliques viennent garnir le corset afin de le rendre plus rigide et permettre par le devant de le mettre ou le retirer plus facilement.      
La tendance est toujours  à la dentelle, le bas des robes est élargi, le buste est toujours mis en avant par le corset cours et bas sur la poitrine. La couleur de la dentelle est blanche, cela signifie la pureté, ce qui n'a pas changé de nos jours. Le pantalon de lingerie est toujours présent et élégant puisque la dentelle en fait partie.

Vers les années 1900


Le haut reste toujours habillé par le corset qui connait de nouvelles matières plus élastiques. Tout le corps se doit d'être couvert, même le cou et les poignets. Vêtements longs jusqu'aux pieds, et surperposition des couches de tissus sont alors la règle. Le vêtement est très soigné et très garni, dans le moindre détail.
La taille de guêpe est la règle d'or, on porte un faux-cul pour le mettre en valeur avec toujours la taille ainsi diminuée. On triche sur la silhouette par cet effet bouffant
Le corset évolue, s'arrondissant sur le ventre, il conserve sa forme de sablier.
On découvre ensuite le terme de soutien-gorge qui ne quittera plus le vocabulaire français.
Les corsets  suivant projettent les fesses vers l'arrière, donnant un effet ainsi très cambré, le corset est rigide et droit, pour donner une silhouette très taillée.
Le corset se voit ensuite évoluer en gaine. On cherche alors à aplatir hanches et cuisses pour donner une silhouette plus harmonieuse. On veut des hanches étroites, une petite poitrine et des formes peu généreuses. C'est ainsi que vient la grande mode des petites poitrines qui restera un moment et donnera complexe aux femmes ayant une poitrine généreuse qui iront même jusqu'à poser un bandeau pour la gommer au maximum.
On découvre après 1930 des tissus comme le viscose ou la rayonne. On voit aussi arriver la taille des bonnets, dans un premier temps de A à E. Les bretelles deviennent aussi extensibles, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent.
 Les bas en nylon arrivent vers 1940, ils sont un grand pas dans le monde de la lingerie, élastiques, résistants et surtout très féminins. Il a aussi la faculté de sécher vite et d'être très brillant.
 On voit aussi les armatures des soutien-gorge se modifier pour donner un effet sein pointu.
Vers 1950


Le corset n'existera plus que dans le monde du cinéma ou du théatre, on le trouve dans des tons clairs de beige ou de blanc. Il reste encore néanmoins à la vente et est une belle pièce de lingerie sexy.

Après 1960


L'industrie de la lingerie connait une énorme évolution, la femme se veut coquette, elle se dévoile et les dessous font un grand boum. Les nouvelles matières comme l'élasthanne en provenance des états unis donnent aussi l'effet révolution à beaucoup de dessous. On entre alors dans une époque où les talons se réduisent, on n'est plus obligée de les porter pour être élégante, et la femme apprend à aimer son corps, quelque soit la tendance du moment, aux femmes à  poitrine menue ou au contraire à forte poitrine par exemple. Le soutien-gorge est alors utilisé pour sa fonction première, maintenir les seins. La dentelle reste au goût du jour et c'est une véritable révolution.

bas sexy

Dans les années 80


Bas, guêpières et tissus raffinés sont les maitres mots qui marqueront les années 80. Du style, de la haute couture, que ce soit pour un porte-jarretelle ou un ensemble, on fait dans le détail. Le porte-jarretelle, véritable objet de fantasme des hommes prend sa place pour ne pas être remplacé depuis nos jours. Il marque la féminité.
La sensualité est toujours actuelle, offrant à la femme une multitude d'articles et produits de lingerie qui ont connu une véritable évolution et transformation depuis que la lingerie est née.
Nos années 2000
Le corps de la femme doit être glamour, mais elle se doit d'être confortable dans ses dessous, finie la gaine qui comprime pour gommer la taille ou le corset mal ajusté qui ne laisse pas respirer normalement. Les créateurs l'ont bien compris et de ce fait utilisent des matériaux aussi beaux que confortables.
La lingerie s'adapte aussi maintenant aux hommes et aux femmes aux formes voluptueuses, les moeurs ayant évolué on peut être aussi sexy avec des formes imposantes.
On trouve alors de plus en plus de magasins spécialisés et les magasins de vêtements consacrent volontiers un rayon lingerie homme et lingerie femme au sein des boutiques avec des conseillères formées spécialement pour la vente de dessous.


Le corps de la femme a évolué, elle est maintenant plus grande et pèse un peu plus lourd que les femmes d'antan, et portent d'autant mieux la lingerie. Les formes généreuses sont adorées et parfois placardées sur les façades de boutiques ou même dans les rues, le métro ou en pub au cinéma.
histoire de la lingerie